Enseignements

Le master Audiovisuel présente une approche des activités professionnelles de l’audiovisuel (cinéma, télévision, radio). L’enseignement est assuré par des professionnels qui initient les étudiants à leur métier. Est ainsi proposé un apprentissage par la théorie et en pratique de chacune des étapes de la création d’un film, ainsi que des métiers de la télévision et de la radio.

 IMG_6785-001Les récentes révolutions numériques autour des secteurs télévisuels et cinématographiques ont un temps laissé planer le fantasme que les outils technologiques modernes (caméra digitale, montage virtuel…), allaient mener à une simplification des schémas de création audiovisuelle. 

Il n'en est rien.

Aujourd'hui plus que jamais le scénariste demeure à la source de toutes les formes de narrations traditionnelles (fictions et documentaires cinématographiques ou télévisuels) mais ce raconteur d'histoires s'impose également comme le pilier incontournable des formats émergents (webdocumentaires, fictions transmédias, téléréalité…)

Fort de sa tradition littéraire, ce Master professionnalisant dispensé au cœur de l'université du Panthéon-Sorbonne a pour vocation d'offrir une formation qui couvre le champs de tous les métiers liés aux écritures audiovisuelles et numériques.

Basé sur un apprentissage à dominante pratique favorisant les initiatives ainsi que sur des rencontres avec les professionnels des différents secteurs, le cursus poursuit un double objectif :

• Fournir aux étudiants les outils pratiques de lecture et d'écriture audiovisuelle afin qu'ils puissent intégrer à court terme le marché du travail au sein de comités d'expertise scénaristique (sociétés de productions, de financements, institutions…) ou au sein de pool d'auteurs (dans des secteurs actuellement porteurs tels que les fictions industrielles et les séries d'animation).

• Permettre aux étudiants d'acquérir les compétences techniques nécessaires pour s'orienter vers les métiers de la direction littéraire dans le milieu audiovisuel ; ou aider les aspirants scénaristes à découvrir et élaborer leur univers propre afin qu'ils puissent développer à moyen terme leurs idées personnelles suivant les réalités économiques des circuits cinématographiques, télévisuels ou numériques.

Angelo Cianci, responsable pédagogique du Master

 

Atelier "De l'idée à l'image" (60 heures)

Epine dorsale de la spécialisation, cet atelier entend mener les étudiants à découvrir la globalité de la chaîne de la conception à la fabrication d'un film.

Après un travail initial en atelier d'écriture au cours duquel les étudiants écriront  un scénario en binôme lors du premier semestre, ils réaliseront collectivement lors du second semestre un court-métrage en suivant le cahier des charges et les contraintes d'un thème imposé (2013/2014 : L'Uchronie, 2014/2015: Le coup de foudre à l'heure des réseaux sociaux).

Durée : Trois heures de cours par semaine suivies d'une heure hebdomadaire d'analyse filmique ou de rencontre encadrée en compagnie d'un professionnel (technicien, auteur ou cinéaste) venant partager son expérience et évoquer son parcours.

Cours dirigé par : Angelo Cianci, scénariste et réalisateur.

Dramaturgie (30 heures)

Exposition des fondamentaux relatifs à l'écriture scénaristique pour la télévision et le cinéma (structure en actes, notions de protagonistes, objectifs, conflits, enjeux…)

L'apprentissage théorique des fondamentaux de la dramaturgie sera relayé par une série d'exercices individuels visant à apprendre à écrire pour l'image.

Durée : Deux heures de cours hebdomadaire au 1er semestre.

Cours dirigé par : Florent Meyer, scénariste.

Direction littéraire (26 heures)

En se mettant à la place des auteurs, des directeurs littéraires, des producteurs et des décideurs, les étudiants seront sensibilisés aux contraintes des écritures télévisuelles, tant de création que de nature industrielle. Après avoir été familiarisés aux spécificités de ce support (notions de concept, de caractérisation de personnages, de bibles, de formats, de saisons…), les étudiants rencontreront des créateurs de série, des directeurs littéraires, et des conseillers de programmes des chaînes qui communiqueront sur leurs attentes et leurs préoccupations du moment.

Durée : 1h30 de cours hebdomadaire au 1er semestre.

Cours dirigé par : Cécile Berger, scénariste et directrice littéraire.

Documentaires (26 heures)

Après une introduction au cours de laquelle on sensibilisera les étudiants aux différents types d'écritures documentaires (afin de mettre à jour les notions de “dispositif” et de “point de vue”) l'intervenant analysera, à partir de rencontres avec des professionnels et d'études de cas, les questions relatives à la rédaction de cette écriture du réel par le biais d'une étude en cinq points ayant tous un lien avec le “facteur temps" :

• Le temps de la réflexion et de la maturation du projet.

• Le temps pour convaincre du caractère unique et nécessaire du film en devenir.

• Le temps de l'appréhension du réel et de l'enquête.

• Le temps du tournage, de la rencontre et de l'adaptation aux contraintes.

• Le temps du montage et de la réécriture.

Par ailleurs, tout au long du semestre, les étudiants réaliseront également par groupes une série de mini-documentaires.

Durée : 1h30 de cours hebdomadaire au 1er semestre.

Cours dirigé par : Rémi Lainé, auteur réalisateur.

Spécifités de l'animation (26 heures)

Ecriture sous contraintes multiples (formats, cibles, budgets, techniques…) répondant à un cahier des charges particulièrement complexe, l'écriture de l'animation sera expertisée et mise à l'étude via l'analyse de différentes séries en cours de diffusion sur les différentes chaînes du paysage audiovisuel français.

Durée : 1h30 de cours hebdomadaire au 1er semestre.

Cours dirigé par : Gilles Romele, scénariste, producteur et conseiller artistique chez M6 Métropole Télévision.

Ecriture radiophonique (26 heures)

L’étude de l’activité radio se déploie sur plusieurs séances tournées vers un enseignement à la fois pratique et théorique. Sont exposés : les différentes radios (privées et publiques), les spécificités d’une émission de radio, les différents intervenants dans la préparation d’une émission, les différents formats d’émission (magazines, reportages, chroniques, documentaire, fiction…)

Trois formats plus spécifiques sont étudiés et pratiqués par les étudiants : le papier, le reportage et l'émission proprement dite. L’exercice permet ainsi de pratiquer la réalisation de maquettes de reportage et d’une émission culturelle, ainsi qu’une approche de la technique de l’interview radio et du montage radio.

Durée : 1h30 de cours hebdomadaire au 1er semestre.

Cours dirigé par : Stéphanie Fromentin, réalisatrice radio à France Culture.

Scénarisation de la téléréalité (9 heures)

En étudiant la manière dont le modèle télévisuel français importe et transpose des formats de diverses origines culturelles, l'enseignement visera à mettre en avant la place du scénariste dans les programmes de téléréalité ainsi que la manière dont les différents intervenants (producteurs, monteurs, diffuseurs, annonceurs…) sont amenés à réécrire le réel à partir d'une masse de contenus.

Durée : 6 x 1h30 de cours hebdomadaire au 1er trimestre.

Cours dirigé par : Marianne Maurice, productrice.

Montage et écriture (26 heures + 10 heures)

Après avoir repositionné la place du monteur comme ultime intervenant pour la réécriture d'un projet cinématographique ou télévisuel, l'enseignante amènera les étudiants à suivre l'évolution de séquences du scénario de tournage à la version montée, afin de mettre à jour des notions telles que le rythme, les raccords, les ellipses…

Les étudiants seront amenés à manipuler des logiciels de montage en vue d'en connaître les principales fonctionnalités.

Durée : 1h30 de cours hebdomadaire au 1er trimestre et 8h de suivi du court métrage au 2ème trimestre.

Cours théorique et suivi du montage du court métrage : Sarah Turoche, monteuse.

Mise en scène et réalisation (9 heures + 80 heures)

En les sensibilisant aux notions de découpage technique et de direction d'acteur, l'enseignante amènera les étudiants à se détacher du contenu littéraire de l'objet scénario. En mesurant plus précisément que le tournage devient la deuxième phase d'écriture du film, ils rendront leurs projets plus pertinents et plus cinématographiques.

Après cette approche théorique de la mise en scène (avec Thomas Lilti), les étudiants verront leur projet de court métrage développé dans l'atelier d'Angelo Cianci, supervisé par un réalisateur et conseiller technique (Franck Heslon)

Cours dirigé par : Thomas Lilti, scénariste et réalisateur

Durée : 6 x 1h30 de cours hebdomadaire au 1er trimestre.

Suivi pratique du court métrage : Franck Heslon

Durée : 80 heures au 2ème trimestre.

Ecriture intéractive (26 heures + 2 heures de masterclass)

Du webdocumentaire au jeu vidéo en passant par les narrations transmedia, ce cours balayera le champs des «Nouvelles Ecritures». Il sera aussi l'occasion de travaux pratiques via l'utilisation du logiciel “Twine” visant à développer des programmes de manière intuitive et arborescente.

Durée : 2h de cours hebdomadaire

Cours dirigé par : Florent Maurin, auteur multimédia.

Production (12 heures)

Derrière l'image d'Epinal de la personne uniquement concernée par ce qui touche aux problématiques financières du film, la réalité du métier de producteur est plus complexe. 
L'intervant se proposera ici d'étudier toutes les facettes et prérogatives de cette fonction incontournable tout au long de la chaîne de fabrication d'un film : de la conception à la diffusion ou la distribution en salles.
Basé sur l'analyse de différents modèles économiques récents (longs métrages, téléfilms, documentaires…), le cours expertisera également les modalités de financement du scénario du court métrage développé par les étudiants dans le cadre de leur atelier d'écriture et de réalisation.

 

Durée : 6 x 2 heures

Cours dirigé par : Isabelle Massot et Marc-Benoit Créancier

 


Parcours de professionnels

Des professionnels (producteurs, chargés de programme, directeur du documentaire sur une chaîne, directeur littéraire, réalisateur radio, documentariste, scénariste, organisateur de festival…) viennent chaque année parler de leurs parcours et de leurs métiers aux étudiants.

 

Modalités de contrôle

Les enseignements du premier semestre sont évalués par contrôle continu et par un examen final qui se déroule fin février-début mars.

Pour le deuxième semestre, l’évaluation se fait sur :

  • un mémoire de recherche (40 pages), encadré par un directeur choisi parmi les professionnels qui participent à la formation, et soutenu devant lui ;
  • la participation au projet de groupe : une note globale est attribuée par l’équipe enseignante en fonction de la qualité du court-métrage réalisé;
  • le stage noté par le tuteur en entreprise sur la base du travail effectué ;
  • le rapport du stage (30 pages) en entreprise noté par l’enseignant.

Premier semestre

 

INTITULE

HORAIRE/SEMAINE

CREDITS ECTS

UE 1 LITTERATURE ET MONDE CONTEMPORAIN (M3LA51FR)

2 h

4

UE 2

TRANSMEDIA (M3LA52FR)

3 h

4

UE 3

ANGLAIS (M3LA53FR )

1 h

3

UE 4

DROIT (M3LA54FR)

1 h 30

3

UE 5

CONFERENCES ET VISITES (M3LA55FR)

2 h 30

2

UE 6

MARKETING (M3LA58FR )

1 h

2

UE 7

OPTION AUDIOVISUEL (M3LA56FR)Ecriture et analyse, production, distribution

10 h

12

 

 

22 h

30

 

Deuxième semestre

 

INTITULE

HORAIRE/SEMAINE

CREDITS ECTS

UE 1

STAGE (M4LASTFR) Durée : 3 mois  

5

UE 2

RAPPORT DE STAGE (M4LRSTFR)

1 h

5

UE 3

PROJET PROFESSIONNEL, (M4LA56FR) encadré par des professionnels : tournage court-métrage et enregistrement émission radio

7 h

10

UE 4

MEMOIRE, encadré (M4LA99FR)

3 h

10

 

 

11 h + stage

30