Fauda

D’origine arabe, Fauda signifie « chaos », terme utilisé par les agents israéliens pour signaler ces moments où leur couverture ne fonctionne plus, les contraignant à disparaître rapidement.

0

Basée sur les propres expériences des créateurs Lior Raz et Avi Issacharoff, la série raconte le quotidien d’une unité de mistaarvim, des soldats israéliens infiltrés sur le territoire palestinien à la poursuite d’Abu Ahmed, dit la Panthère, membre du Hamas que l’on croyait mort.

Dans Fauda, pas de jugement de valeur. Il ne s’agit pas de promouvoir ou encenser les forces spéciales israéliennes. Il ne s’agit pas non plus de réduire les Arabes au seul statut de terroriste sanguinaire. Au contraire, la série expose les différents de points de vue du conflit israélo-palestinien avec un équilibre maitrisé et le figure comme un affrontement de deux légitimités. « Montrer au monde quel est le prix à payer pour nos actions » est l’intention première de la série explique Lior Raz. 

Rien qu’avec ses deux premiers épisodes, nous pouvons dire que Fauda est une série qui mérite d’être suivie.

 

Claire Baudouin