Le Passe-Muraille : Un super-héros pas comme les autres

Jeudi 21 janvier, nous avons assisté à la projection du film Le passe-muraille. Le film, réalisé par Dante Desarthe, est une adaptation farfelue et romantique de la nouvelle de Marcel Aymé, fruit d’une coproduction entre ARTE et Les Films du Poisson, avec Denis Podalydès dans le rôle principal.

Passe Muraille

 

Emile Dutilleul, 46 ans est un homme normal, trop normal même. Solitaire et handicapé social, il s’enferme dans une routine où il mène une vie morne et bien rangée. Il travaille dans une compagnie d’assurance et vit au milieu des touristes à Montmartre. Aucune émotion ne semble l’atteindre jusqu’au jour où il rencontre la nouvelle stagiaire, Ariane. Maladroit en sa présence, il fait tomber par mégarde sa dernière boîte de médicaments.

Libéré de l’engourdissement de cette « drogue », il se découvre un pouvoir surprenant, celui de traverser les murs ou tout autre obstacle solide. Il s’affranchit petit à petit de ses peurs et de son inertie et entame sa révolution. Le monde des possibles s’ouvre à lui, comme par exemple passer au travers des murs d’une banque… Sorti de sa léthargie, il s’ouvre aux autres et se rapproche d’Ariane, qui, avec tout son enthousiasme, ne le laisse pas indifférent.

Toutefois, comme tout superpouvoir, le revers de la médaille fait vite son apparition. Sous l’émotion, il peut devenir incontrôlable et cela peut avoir des conséquences plus ou moins chaotiques …

Pétillant avec ses pointes de burlesque, le film nous fait rire par son incongruité et sa fraicheur. Véritable ode au bonheur, il nous invite à nous interroger sur la nécessité de se libérer des chaines qui peuvent nous empêcher de vivre pleinement.

C’est l’histoire de monsieur tout le monde, qui un jour se découvre super héros.

 

Mélisande Girard