Pitch Session » Série/fiction

Nous avons pu assister aux rencontres professionnels organisées lors du FIPA INDUSTRY.

ff

Le principe est simple : 6  projets sont présentés par leurs scénaristes à 6 producteurs selon le principe du « speed dating ».

Tout d'abord, un tour de table où les représentants des sociétés de productions, de chaînes ou network se présentent en 1 min.

Étaient présents : RAI, Makever, VPRO, Arte, CBC et Global Screen

Ils ont annoncé  leurs lignes éditoriales, les formats ou types de projets qu'ils recherchaient (série, unitaire, 3×52, la case du « jeudi soir »)

C’est ensuite au tour des scénaristes, seuls, en duo ou bien encore accompagnés de leur producteur de pitcher leurs projets : 2 séries et 4 fictions venues de France, de Belgique d'Espagne et du Chili.

J’avoue avoir été impressionnée par l’exercice. On pouvait ressentir les émotions des scénaristes, à la fois excités et inquiets, l’enjeu était de taille et la tension palpable : comment convaincre en 1 minute une audience, comment résumer une histoire qui se déroule parfois sur des heures, comment mettre en avant en quelques secondes des mois de travail…

Ils devaient également préciser s’ils recherchaient un producteur et/ou diffuseur, un soutien au développement, une coproduction, et s’ils bénéficiaient déjà de financement ou d’une aide du CNC.

Après quoi, venaient les « têtes à têtes », religieusement organisés et chronométrés par un écran d’affichage afin que chacun puisse se rencontrer et discuter plus en détails.

Impossible de savoir ce qu’il s’est dit et décidé à partir de là,  mais personnellement, j’ai trouvé cette session très intéressante.

Pour commencer, c’est un vrai gain de temps, pour tout le monde. Il y a dans ces rencontres un côté très « concret » et stimulant, des échanges à beaucoup de niveaux et on aperçoit les premiers rouages d’un processus de développement.

C’est également une bonne façon de voir naître des coproductions, d’avoir un aperçu des lignes éditoriales à venir de chacun et un baromètre de l’évolution de la fiction. Les festivals sont un lieu privilégié pour ce type de rencontre car le climat est assez enjoué tout en restant très professionnel.

En tant qu'étudiante, cela m'a permis de me confronter directement au milieu dans lequel je souhaite évoluer plus tard, et donc d’y être mieux préparée.

Céleste